Collège Jean Auriac

ADRESSE
4 rue de Peytot
33500 Arveyres

HORAIRES D’OUVERTURE
Du lundi au vendredi de 8h25 à 16h45
Mercredi matin : 8h25 à 12h25

PRINCIPAL
Mr GOURSOLLE
PRINCIPALE ADJOINTE
Mme SOUYRIS
MAIL
ce.0332085m@ac-bordeaux.fr
SITE INTERNET
https://www.collegejeanauriac.fr

INSCRIPTIONS

Le dossier d'inscription en sixième est remis à l'écolier par son professeur des écoles ou le directeur de l'école, avant les vacances de printemps. Il est à remplir par les parents ou responsables légaux et à remettre au cours du mois de juin (le jour précis est défini au mois de mai précédent) au collège.

Dans l'enseignement public, votre enfant sera affecté par l’inspecteur d’académie dans le collège du secteur géographique de votre domicile. À la suite de cette affectation, une dérogation peut être accordée par l'inspecteur d'académie à la demande des familles qui en font la demande grâce à la fiche de liaison remise par le directeur d’école.

Le collège vous précisera les modalités de dépôt du dossier. Il est important de confirmer son inscription auprès de l'établissement, sous peine de perdre la place réservée dans le collège où votre enfant est admis.

TRANSPORT SCOLAIRE

La Communauté d’agglomération du Libournais organise les transports scolaires sur son territoire (Calibus), principalement ouvert aux élèves scolarisés et domiciliés dans l’une des 46 communes de la Cali.

Pour procéder à une inscription en ligne :

  • Nouvelle inscription : cliquez ici
  • Renouvellement de votre inscription aux transports scolaires : cliquez ici
  • Pour suivre l’instruction de votre dossier : cliquez ici.

Et vous pouvez également retrouver ici les fiches horaires, circuits circulant sur la commune d’Arveyres

Collège d'Arveyres après réhabilitation : Début des travaux : 2019

Harcèlements et dérives des réseaux sociaux

ADLE

A l’initiative de l’association Autour de l’école (ADLE) et en partenariat avec l’équipe pédagogique du collège qui a déjà engagé des actions du même type dans l’établissement, toutes les classes de 5ème ont assisté à une représentation théâtrale de la Cie bordelaise OXO basée sur différents types de harcèlement et sur les dangers d’internet et des réseaux sociaux.

Avec diplomatie et une bonne dose de pédagogie, les acteurs les ont amenés à s’interroger sur les actes des uns et des autres, sur la difficulté de se positionner face au groupe pour aider celui qui est dans la peine… et surtout sur la nécessité d’en parler aux adultes qui les entourent pour démêler les situations et y apporter des solutions concrètes bénéfiques à tous, à la victime comme à celui qui agresse car les faits, qu’ils soient verbaux ou physiques, ne s’arrêteront pas tous seuls. En fait, juste une fois, c’est une fois de trop car chacun reste individuellement responsable de ce qu’il fait, dans la vraie vie et sur internet, même s’il y a déjà 300 personnes qui ont « liké » photos et vidéos en ligne. Cette séance intense s’est conclue sur une mise en garde pouvant aussi servir aux adultes sur les propos publics, privés et intimes, les 2 dernières catégories ne devant pas être publiées car rien ne s’efface vraiment sur le net.

Côté financement, outre l’association ADLE et le collège, les communes sollicitées à savoir Arveyres, Beychac-et-Cailleau, Génissac, Nérigean, St Germain du Puch et Vayres ont répondu favorablement avec une participation calculée au prorata du nombre d’élèves concernés en 5ème. En parallèle de cette sensibilisation, diverses opérations visant à favoriser le dialogue sont menées au collège comme par exemple la médiation par les pairs. Nathalie Paronneau, la CPE, et Sandrine Lalande, l’infirmière, se sont également formées avec l’association « Je tu il » et organisent depuis un an des ateliers avec les 4èmes pour évoquer, à travers de courtes vidéos, des situations quotidiennes mettant en jeu les relations filles-garçons. « Le but est de leur permettre d’échanger, de s’exprimer sur des thématiques très différentes, de les aider à prendre du recul sur leur langage, sur leurs expériences et sur leurs relations aux autres. Cela fait aussi appel à des notions juridiques » V. B.

Harcèlements et dérives des réseaux sociaux 1

Après une mise en confiance des collégiens, les 3 acteurs ont déroulé une courte histoire mettant en lumière des situations de brimades, de sexisme, de harcèlement, de tous ces « petits » tracas quotidiens auxquels les enfants peuvent être confrontés sans avoir forcément les mots pour y répondre ou en parler, d’autant plus quand les réseaux sociaux s’en mêlent ! Les jeunes ont ensuite été invités sur scène pour rejouer certaines parties, à leur manière et avec leurs mots.

Harcèlements et dérives des réseaux sociaux 2