La Commanderie

Qu’est-ce qu’une commanderie ?
C’est à partir du XIIème siècle que sont fondées les Commanderies par les Ordres militaires, comme par exemple les Templiers et les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Ces ordres religieux, uniquement masculins, sont liés aux croisades en Terre Sainte. Les commanderies réunissaient un ensemble de bâtiments et des terres attenantes et abritaient des chevaliers, leurs écuyers, des sergents d’origine roturière, des prêtres et des clercs, des serviteurs et artisans. Les ressources collectées par les Commanderies servaient pour la subsistance des frères et la vie matérielle de l’Ordre.

Ces « maisons religieuses » étaient constituées d’une habitation principale, où résidait le commandeur, un logis pour les autres membres, une église ou une chapelle, un cimetière, parfois un hôpital pour les pèlerins et très souvent une exploitation agricole. Chaque commanderie était placée sous l’autorité d’un commandeur et elles étaient regroupées en «provinces » chez les Templiers ou en « prieurés » chez les Hospitaliers. A la fois « maisons religieuses » et seigneuries, les commanderies étaient assez proches les unes des autres (tous les 10 à 15 km environ) et assuraient l’accueil et l’hébergement des pèlerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle.

La Commanderie d'Arveyres

Située sur la terrasse des alluvions anciennes de l’Entre-Deux-Mers et installée sur la palus, la Commanderie d’Arveyres domine la Dordogne et seulement 300 mètres la séparent du centre bourg de la commune. La Commanderie d’Arveyres fait partie d'un réseau d’établissements, installés de part et d'autre du franchissement de la Dordogne sur les voies d'accès à l’Espagne. Posée sur un modeste promontoire, elle surplombe une boucle de la Dordogne, point de passage obligé des bateaux en provenance et à destination de Bordeaux et son site, promontoire dominant les alentours, lui conférait une situation stratégiquement enviable. Sa vocation était de récolter des revenus pour le financement des expéditions en Terre Sainte, grâce à ses propriétés foncières et immobilières, mais aussi grâce aux revenus liés à des privilèges de justice, établis dans une sauveté limitée par les quatre croix plantées autour du bâtiment. Après l'arrestation des Templiers, la Commanderie deviendra en 1312 la propriété de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, appelé aussi Ordre de Malte.

De ses origines à son démembrement à la Révolution Française, la Commanderie d'Arveyres a toujours été considérée comme le principal membre de la Commanderie "Mère" de Bordeaux, exerçant un pouvoir central sur l'ensemble des Commanderie alentours, portant son emprise foncière sur Arveyres, Vayres, Saint Germain du Puch, Genissac, Saint-Pierre de Vaux, Izon, Salleboeuf et Saint Quentin du Baron.

La Commanderie d'Arveyres regroupait plusieurs constructions autour d'une grande cour rectangulaire, drainée par un égout central maçonné et appareillé :

- une église voutée dédiée à Notre Dame, avec le cimetière qui se trouvait sur son côté sud, extérieurement à la cour
- des bâtiments annexes (chais à vin, cuvier, pigeonnier, écuries) formaient deux ailes perpendiculaires et fermaient la grande cour à l'ouest et au sud
- à l'est était bâtie la maison forte dont il ne subsiste qu'une construction en partie écroulée et sur laquelle avaient été flanquées une grange et un appentis au XVIIIème siècle.
- Un cimetière au sud de l’église.

Le site se compose aujourd’hui d’un espace naturel boisé de 4 hectares sur lequel se trouvent encore la maison forte (ancien bâtiment templier), les restes d’un chai ainsi qu’une petite maison plus récente.
Richesse historique et patrimoine national, la Commanderie des Templiers d’Arveyres reste un symbole fort de la commune.


Depuis 2015, les bénévoles de l'association « Pour la Commanderie d'Arveyres » mènent des recherches pour retracer l'historique du site depuis ses origines. Ces recherches ont permis de dresser une liste non exhaustive de 46 Commandeurs de l'ordre des Templiers ou de l'ordre des Hospitaliers ayant eu en charge la commanderie d'Arveyres entre 1153 et 1772.

Vous pouvez retrouver cette liste  ici

Et c’est à travers différentes manifestations que les bénévoles s’investissent pour redonner à ce site un peu de son lustre d’antan. Feu de la St Jean, Fête du Patrimoine, Marché de Noël, Bal costumé et Fête médiévale s’enchaînent depuis bientôt 10 ans afin de faire redécouvrir ce site aux Arveyrais et de récolter des fonds pour mettre en place des projets. Comme par exemple le montage d’un film de reconstitution virtuelle du site, permettant ainsi de mieux s’approprier l’environnement tel qu’il était au 17ème siècle. Ce film sera présenté à l’occasion des manifestations organisées en 2018.

Le jardin médiéval

En mai 2017, l'Association pour la Commanderie d'Arveyres a créé un jardin médiéval sur le site de la commanderie. Ce jardin a été dessiné en forme de Croix de Malte avec des contours en tresses de bambous et pierres girondines.
Chaque branche du jardin est dédiée à une catégorie de plantes issues du capitulaire de Villis. (Les plantes médicinales, les plantes potagères, les plantes médicales et les plantes usuelles).