Voeux du maire

Voeux des maires 2020

"Monsieur le Sous-Préfet, Madame et Monsieur les conseillers départementaux, Mesdames et Messieurs les maires, élus et représentants des communes voisines, Monsieur le maire honoraire, Messieurs les représentants du service incendie de Libourne, Mesdames et Messieurs les représentants de la gendarmerie, Mesdames et Messieurs les représentants des écoles et du collège, Monsieur le représentant du SIAEP, Mesdames et Messieurs les dirigeants d’entreprises, Mesdames et Messieurs les délégués ou dirigeants d’associations, Mesdames et Messieurs les Arveyraises et Arveyrais, A toutes et à tous, Bonsoir et bienvenue dans cette salle des fêtes.
C’est avec un grand plaisir que le conseil municipal et moi-même vous accueillons pour cette traditionnelle présentation des vœux. Soirée importante, moment privilégié qu’il faut, je crois, préserver et renouveler chaque année. A nouveau, l’heure du grand oral est venue. Pour la sixième fois consécutive, j’ai le plaisir et l’avantage de présider cette cérémonie, et, croyez-le, je le fais avec plaisir mais aussi avec une certaine émotion.

Plaisir de voir autant de monde répondre à l’invitation et émotion d’être quelque part le chef d’orchestre. Merci beaucoup d’être venus aussi nombreux. L’occasion pour vous de vous rassembler entre amis, entre voisins et dans quelques minutes de trinquer ensemble mais aussi, j’ai la faiblesse de le croire, de prendre connaissance des réalisations abouties en 2019 et des prévisions pour les mois à venir."

"Mais avant, à mes yeux, une priorité, je me fais le porte-parole du conseil municipal. Sincèrement et du fond du cœur, nos souhaits de bonne année mais surtout de bonne santé vont à chacune et chacun d’entre vous avec une pensée particulière pour ceux qui doivent faire face à la maladie ou à un malencontreux accident de la vie, pensée pour ceux qui souffrent de précarité ou de mal-vivre. Je n’oublierais pas la tristesse ressentie par les familles qui ont perdu un proche ces derniers mois, que tous soient assurés de ma compassion et que l’année nouvelle soit porteuse d’un avenir meilleur.
Avant d’aller plus loin dans mes propos, je souhaite ouvrir une parenthèse. J’évoquai il y a un instant le conseil municipal, j’aurai dû parler des conseils municipaux. Le conseil des adultes certes, mais aussi le conseil municipal des enfants (CME). Durant le mois de septembre au sein de l’école, sous la houlette de Murielle Quintard, la campagne électorale a battu son plein. Les élections ont eu lieu le 18 octobre 2019, journée très protocolaire : professions de foi, bulletins de vote, isoloirs, tout était de rigueur.
Depuis lors de la 1ère séance plénière des douze élus, le premier magistrat a été choisi. C’est une fille, il s’agit de Sara Avrillaud. Deux adjoints l’accompagnent et forment l’exécutif. Il s’agit de Romane Dupas, 1er adjoint et de Gabriel Leymarie, 2ème adjoint. Les commissions sont au travail, et pour en avoir pris connaissance, je puis vous dire que c’est un remarquable engagement de leur part. Vous me permettez sans plus attendre de passer le micro un instant à Madame le Maire du conseil municipal en herbe."

"Merci Madame le Maire.

Je ne peux pas poursuivre sans faire état de cette réforme des retraites engagée par le gouvernement qui a généré et génère encore des mouvements de grève et des manifestations de rue. Si chacun y met un peu du sien, nous pouvons supposer une solution juste à l’égard de l’état et des personnes qui bénéficieront de ce droit à la retraite de manière égalitaire et équitable en fonction des activités de chacun.

Mis à part ce constat malsain, mis à part les vœux qui sont les nôtres, il me revient l’honneur de retracer les principales actions conduites en 2019 et les travaux inscrits au budget et restant à réaliser en ce début d’année. Pour vous communiquer ces opérations et, pour essayer d’être clair, j’ai choisi de les classer par chapitre.

VOIRIE

Notre réseau routier compte exactement 26,3 km de voiries communales et représente beaucoup de travail pour Bernard Dufaure et sa commission pour suivre l’état des routes et des chemins pour engager les réparations ici ou là en fonction des priorités. Les 2 mois derniers de pluie discontinue n’ont fait qu’accentuer ce problème.
En 2019, nous avons assuré : 

  •  Le reprofilage d’une partie du C9 et du C202 dans la palus.
  • Le reconditionnement de la rue des Pêcheurs (reste à finaliser l’éclairage). 
  •  Le parking au droit de la salle du Port du Noyer (reste à faire la voie de liaison entre le dit parking et l’allée des Jardins). 
  •  La restauration du bicouche de la rue du Parlement.

Au total, près de 135 000 euros de dépenses voiries. Depuis le début de notre mandat, les opérations voiries sont très onéreuses, force est de constater qu’il y avait nécessité. Une opération nouvelle particulièrement lourde prévue pour 2019 et qui n’a pas pu démarrer, le centre routier ayant mis une entrave, le rond-point au carrefour de la RD 2089 et de la 18 E4 devrait voir le jour rapidement. Gros chantier. Coût de l’opération avant subventions : 399 000 € HT.

Je souhaite adresser des remerciements appuyés au département qui nous a suivi et qui aide au mieux financièrement et techniquement. Il n’en est pas moins vrai qu’il restera à la commune un lourd tribut : 237 000 € pour boucler ce giratoire d’intérêt public et communautaire.
Dans leur totalité, les travaux des abords du collège, rond-point compris, sont estimés par le cabinet d’études à 1 550 000 €. Les communes dont les élèves fréquentent l’établissement ont accepté de participer financièrement à cette opération d’envergure, je les remercie sincèrement. La communauté d’agglomération (CALI) doit également faire preuve de générosité envers la demande d’aide qui lui est parvenue. Espérons qu’elle saura faire acte de noblesse. Face aux travaux de reconstruction du collège Jean Auriac, une CAB (Convention d’Aménagement de Bourg) était de rigueur, merci encore à notre conseillère départementale, chère Isabelle, d’y avoir prêté beaucoup d’attention. Ces travaux devraient débuter rapidement. Cette CAB a été signée avec le Département le 6 septembre dernier en la personne de Jean-Luc Gleyze, Président et moi-même.

Quatres années allouées pour dérouler cet aménagement : 

  •  An 1 : giratoire dont je viens de parler
  • An 2 : rue de l’Eglise à partir de la rue de Feldbach
  • An 3 : les abords du collège et la rue de Peytot
  • An 4 : la rue de l’Eglise devant la mairie et la place Gabriel Coquilleau.

Au total, financement nécessaire estimé à 2 500 000 €. Après étude financière, la commune peut supporter cet effort.

BATIMENTS

Qu’ils soient scolaires, associatifs ou publics, les bâtiments communaux ne sont pas oubliés. Vous savez que toutes les collectivités doivent améliorer leurs structures afin de répondre aux normes PMR (Personnes à Mobilité Réduite).
Après l’école élémentaire, les toilettes de la salle du Port du Noyer ont été entièrement revisitées. Celles de la salle de réunion dite « salle cyclo » ont connu une reconfiguration nécessaire et en parallèle, les toilettes automatiques publiques ont été installées sur la place. Investissement important, certes, mais je crois nécessaire et judicieux. La toiture de la salle cyclo a été revue. L’éclairage du bâtiment Roux, récemment acquis, a été réalisé. L’éclairage du tennis couvert a été totalement changé ainsi que celui de cette salle où nous nous trouvons actuellement.
Les deux opérations auront permis de mettre en situation des lampes LED générant une meilleure luminosité et surtout une consommation amoindrie. Tout récemment, le lavoir de Fonsegrède a subi une cure de rajeunissement remarquable. Il faut savoir que cette opération a été initiée par l’ASPA (association de sauvegarde du patrimoine) et cofinancée par cette association et la municipalité. Au final, coût des opérations bâtiments à hauteur de 135 000 € H.T. Reste à réaliser la mise aux normes des toilettes de la salle du Bourg ainsi que la restructuration d’un local place Coquilleau, ancien lieu de stockage d’éléments techniques ou festifs.

COMMUNICATIONS

  •  Communication papier : Il semble que notre bulletin municipal génère toujours un enthousiasme qui n’est plus à démontrer. La qualité et la multiplicité des articles en font une publication bimestrielle attrayante. Il faut souligner et remercier tous les bénévoles qui déposent pas moins de 850 exemplaires dans vos boîtes aux lettres. Remarquable esprit de bienveillance, de fraternité et de service rendu. 
  •  Communication numérique : Le nouveau site internet ouvert au public depuis mi-2018 offre des informations administratives, pratiques ou culturelles avec mises à jour quasiment quotidiennes. Ce site visiblement clair et limpide permet l’accès et l’utilisation à toutes les générations. Merci à Cédric Avrillaud d’avoir bien voulu plancher sur le sujet. Il suit régulièrement l’évolution et la fréquentation du site.

 SCOLAIRE

Pour votre information, la fréquentation des écoles est répartie de la façon suivante :

  • Maternelle : 91 élèves dont 11 de Cadarsac 
  •  Elémentaire : 125 élèves dont 20 de Cadarsac
  • Collège Jean Auriac : 709 dont 102 d’Arveyres et 24 de Cadarsac.

Un fait particulièrement marquant pour cette année scolaire 2019/2020. A la rentrée du 02 septembre, 91 enfants inscrits en maternelle. Trop nombreux pour le nombre de classes existant. Fort de l’implication de l’inspecteur du secteur, décision de l’académie de l’ouverture d’une classe supplémentaire. Manquant de locaux, cette ouverture a eu lieu le 15 septembre au sein de l’école élémentaire, en lieu et place de la bibliothèque.
Situation provisoire, dans l’attente d’un nouvel espace au droit de l’aile droite de la maternelle. Un local modulaire viendra se greffer et de fait augmenter la capacité d’accueil maternel dès la rentrée prochaine. Merci à mon adjoint Nicolas Donis d’avoir prêté attention aux sujets scolaires.

 ACTION SOCIALE

 Durant 2019, le CCAS (Centre communal d’Action Sociale) a apporté son aide et son soutien pour la constitution de différents dossiers APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), de l’aide à la rédaction de différents courriers ou démarches administratives. Des bons d’achat ont été alloués et des paniers garnis furent remis pour répondre aux besoins des familles démunies ou en difficulté.

Le CCAS a également offert, comme le veut la tradition, des petits colis de Noël à tous les Arveyrais de plus de 80 ans. D’autre part, les personnes de la commune ayant plus de 70 ans sont conviées au repas dit de « l’âge d’or » qui sera servi le 01er février dans cette salle.
Mais aussi le Téléthon, qui a généré un résultat remarquable et toujours en progression, action qui a permis de remettre à l’AFM (Association Française contre les Myopathies) la somme de 6 900 €. D’ailleurs, le coordinateur de notre secteur est avec nous ce soir, M. Joel CASSAT, merci de votre présence. Je veux adresser des remerciements appuyés à cette commission action sociale et humanitaire qui fait preuve d’un parfait engagement. Bon nombre d’administrés, des associations – des bénévoles - prêtent main forte lors des différentes manifestations. Qu’ils soient ici remerciés à la hauteur de leur dévouement.

ENVIRONNEMENT ET BIENS D’EQUIPEMENT

 Jean-Marie Cotherel, conseiller délégué à cette cause, gère au mieux ce chapitre. Je l’en remercie. Il a suivi le développement de la fibre optique, une action de priorisation semble être en place. Les zones blanches devraient disparaître rapidement et les premiers raccordements ont eu lieu durant le 3ème trimestre. Pour visualiser les réseaux haut débit et le phasage du déploiement, il suffit de se connecter sur internet à Gironde Haut Méga.
Concernant les risques d’inondation, la poursuite du projet de protection du Port du Noyer est de rigueur. Jean-Marie et l’ASA suivent l’évolution de très près pour ne pas que la commune soit oubliée avec ses 13 km de berges et tous ses ouvrages de régulation hydraulique.
Pour faire face au développement croissant de frelons asiatiques, la municipalité, à l’initiative de Jean-Marie Cotherel, a acheté au printemps dernier 250 pièges et les a proposés gratuitement aux administrés, à raison d’un par foyer. Ceux qui ont souhaité un équipement supplémentaire ont dû les acheter à prix coûtant (4.20 € l’unité). Au final, 150 pièges ont été installés dans la nature. Les gens intéressés qui souhaitent bénéficier de cette opération peuvent encore se manifester, il en reste 100 à disposition en mairie.

URBANISME, DEMOGRAPHIE, ETAT CIVIL

Cet alinéa me permet de vous dire qu’à la lecture des résultats du dernier recensement, nous sommes 2 000 Arveyraises et Arveyrais. Ce recensement datant de deux ans mais applicable en 2020. Aujourd’hui sans doute, nous avons dépassé ce chiffre de 2 000 habitants.
Il faut savoir qu’en 2019 ont été instruits 42 permis de construire contre 30 en 2018 et seulement 24 en 2017. La démographie est croissante mais maîtrisée, avec une progression de 0.8 à 1 % par an comme prévu par le SCOT (Schéma de Cohérence et d’Orientation Territoriale). Par sa situation géographique et ses attractivités scolaires, périscolaires, médicales ou paramédicales, la commune d’Arveyres est très prisée. Il est bon de penser que le développement va continuer. Côté état civil, les statistiques font état pour l’année passée de 12 décès et 15 naissances enregistrées en mairie. Mes meilleures pensées à ceux qui ont perdu un proche. Mes félicitations aux nouveaux parents ainsi qu’aux nouvellement unis : 6 mariages et 4 pacs dans l’année écoulée.

FINANCES

 Mesdames et Messieurs, j’ai souhaité terminer mon propos par un chapitre positif. La présentation des finances est relativement simple et je ne vais pas vous nourrir de chiffres trop rébarbatifs et finalement sans grand intérêt.
Vous avez pu le constater, les taux d’imposition communaux n’ont pas augmenté pour la 5ème année consécutive. Les dépenses de fonctionnement sont parfaitement maîtrisées et en accord parfait avec les prévisions fixées lors du vote du budget. Les dépenses d’investissement de 2019 sont légèrement inférieures aux prévisions budgétaires, effet relativement courant, les projets planifiés prennent souvent plus de temps que prévu pour voir le jour.
Bref la commune d’Arveyres connait à ce jour une santé financière plus que correcte. Avec l’aide incontestable de notre ministre des finances et adjoint Cédric Avrillaud et les compétences indéniables de notre secrétaire générale Evelyne Bytnar, nous nous sommes efforcés de maintenir le cap jusqu’à la fin de notre mandat.

Mesdames et Messieurs, une année s’est écoulée, une autre est venue frapper à la porte avec tous les jours des lendemains à découvrir. Et bien gageons qu’ils soient tous radieux et agréables avec des moments forts, brillants et remplis de bonnes surprises. Les élus que nous sommes, les conseillers municipaux, les adjoints et moi-même souhaitent que cette année 2020 fasse preuve de générosité ; que paix, amour et bonheur vous accompagnent mais je crois d’abord, que la santé soit présente au quotidien. C’est primordial.

Je remercie les personnes qui ont préparé de main de maître cette soirée, merci également à la sonorisation. Je souhaite remercier publiquement et sincèrement tous les élus qui m’entourent. Toutes et tous avec chacune et chacun leur caractère, leur manière de voir les choses, leur compétence et leur personnalité. Un grand merci à tout le personnel communal pour son engagement et son professionnalisme. Un grand merci aux associations qui font toujours plus pour animer le village ou valoriser son patrimoine qu’il soit sportif, culturel ou environnemental. Un grand merci à vous tous pour la confiance que vous nous accordez. Mes excuses pour la longueur de cet exposé. Ce n’est pas facile de résumer 12 mois d’action en quelques coups de crayon. De toute évidence, j’aurai pu développer davantage. J’aurai bien aimé vous parler des projets en cours ou des idées à venir mais vous savez comme moi que la période pré-électorale nous l’interdit. Petite parenthèse, je remercie toutes les institutions présentes ce soir, le Département, bien évidemment, mais en priorité M. le Sous-Préfet qui honore notre commune par sa présence. Une personne que j’ai rencontrée à moultes reprises en 2019 pour traiter des problèmes d’urbanisme ou de stationnement des gens du voyage. Il a su afficher régulièrement un professionnalisme remarquable et nous aider à faire aboutir ces sujets embarrassants.

Mesdames et Messieurs, sur ces bonnes paroles, je vous propose de saluer ensemble le départ de cette année 2020. Je vous propose de trinquer ensemble à l’amitié et à la convivialité. Je vous remercie de votre attention et de votre patience.

 A toutes et à tous, excellente année. Vive la France et vive Arveyres ! "