Mot du maire

Chers Concitoyens,

Tout d’abord, sachez que le conseil municipal et moi-même tenons à remercier celles et ceux d’entre vous qui ont choisi, nombreux, d’assister à la cérémonie des vœux qui s’est déroulée le 18 janvier dernier en la salle des fêtes du Port du Noyer.

 Vous me permettrez d’avoir une pensée particulière pour tous ceux qui n’ont pas pu répondre à l’invitation, soit par conviction personnelle, soit par manque de temps, soit traversant des moments difficiles ou touchés par la maladie. Quelque soit la cause de leur absence, je leur en fais grâce.

 Je ne peux pas poursuivre sans faire état de cette crise démocratique, sociale et politique qui nous a conduit à plus de trois mois de manifestations colorées de jaune avec, malheureusement, des débordements et des batailles rangées générant pour certains commerçants ou artisans des déboires économiques regrettables. Espérons que l’exécutif gouvernemental stoppe ces différends, redistribue les cartes et change les règles du jeu dans les plus brefs délais.

 Comme vous le savez, le premier trimestre de chaque année est dédié en priorité aux actions à déployer durant l’exercice annuel, cette dernière année de notre mandat n’échappera pas à la règle.

Bernard Guilhem, Maire d'Arveyres

Comme je l’ai énoncé lors des vœux, bon nombre de projets devraient voir le jour en 2019.

La Convention d’Aménagement du Bourg (C.A.B.) co-signée avec le département doit se mettre en marche avec un objectif « phare ». Avant la fin de l’année en cours, le giratoire du carrefour RD18E4 et RD 2089 doit sortir de terre. Opération d’intérêt public et communautaire estimée à 399 000 € HT. Malgré l’aide financière du département, des communes voisines et de la Communauté d’Agglomération (CALI), il restera à Arveyres une contribution conséquente mais nécessaire pour la sécurité des usagers. Après ce rond-point, en 2020 doit être traitée la rue de l’Eglise à partir de la rue de Feldbach ; en 2021, les abords du collège et la rue de Peytot ; en 2022, la rue de l’Eglise jusqu’aux feux tricolores et la place Gabriel Coquilleau. Au total, le financement nécessaire pour « boucler » la C.A.B. est estimé à 2 500 000 € (avant subvention) mais, in fine, notre Bourg sera modernisé, la circulation et le stationnement plus fonctionnels, l’image d’Arveyres nettement améliorée.

Après les toilettes de l’école primaire, celles des salles des fêtes modifiées et reconstruites devront répondre aux normes P.M.R. (Personne à Mobilité Réduite) en vigueur et devenue obligatoires (Ad’ap). Dans la même tonalité, des toilettes publiques normées, confortables et fonctionnelles seront à disposition dès la fin mars place de la mairie.

Des hypothèses de réalisation, des devis en cours devraient nous permettre d’élaborer un budget 2019 audacieux mais équilibré.

En dehors des réfections de voirie nécessaires tous les ans, un nouveau parking couplé d’une nouvelle voie de liaison pourraient voir le jour au Port du Noyer.

Est envisagé également une entrée plus spacieuse pour accéder au service technique, au tennis, à la crèche et au centre de loisirs.

Les projets sont nombreux, le budget n’est pas élastique mais exploité au mieux et si possible sans majoration des taux d’imposition communaux.

Mesdames, Messieurs, très bon printemps à toutes et à tous.

Le Maire, Bernard GUILHEM